NouvellesNouvelles

Géoméga obtient un financement par dette de 1,72 M $ du gouvernement du Québec

Géoméga obtient un financement par dette de 1,72 M $ du gouvernement du Québec

  • Les fonds seront utilisés pour son usine de démonstration de recyclage d’aimants de terres rares à Saint-Bruno-de-Montarville, Québec

Montréal, 7 février 2020 – Ressources Géoméga inc. (« Géoméga » ou la « Société ») (TSX‑V : GMA) et sa filiale en propriété exclusive Innord Inc. (« Innord ») ont le plaisir d’annoncer avoir sécurisé le financement par dette requis pour construire son usine de démonstration de recyclage d’aimants de terres rares à St-Bruno-de-Montarville, Québec. Le financement du projet sera assuré par Investissement Québec (« IQ »), agissant à titre de mandataire du gouvernement du Québec, dans le cadre du programme ESSOR du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec (« MEI »).Cette contribution financière, basée sur un projet évalué à 3,2 M $ incluant les coûts en capital et le fonds de roulement, est accordée sous forme de prêt d’un montant total de 1 720 000 $ remboursable sur 72 mois, dès le 24e mois suivant le premier déboursement. Ces fonds serviront à l’achat d’équipements, à l’ingénierie et à la construction de l’usine de démonstration. Ce financement non dilutif pour la Société n’a aucun bon de souscription ou option de courtier rattaché. Ce financement par dette s’ajoute au financement par actions réalisé par la Société en 2019 (voir les communiqués de presse du 3 et 10 juillet 2019) et à différentes subventions non remboursables pour lesquelles la Société a appliqué, dont plusieurs ont déjà été accordés (voir rapport de gestion du T2 pour plus de détails).

« Le projet de Géoméga s’inscrit dans la vision de l’économie verte du Québec, soit celle de poursuivre nos objectifs environnementaux tout en stimulant la croissance économique. Les terres rares sont utilisées dans les nouvelles technologies, comme les téléphones intelligents et les moteurs électriques, et la demande pour ces métaux s’accroît continuellement. La production de terres rares dans une logique d’économie circulaire constitue un atout majeur pour le Québec et contribuera à renforcer notre position de chef de file dans l’électrification des transports », soutient Pierre Fitzgibbon, Ministre de l’Économie et de l’Innovation et Ministre responsable de la région de Lanaudière.

« C’est une fierté de voir une entreprise de la circonscription de Montarville réaliser un projet si avant-gardiste et prometteur pour l’économie circulaire. Géoméga est appelée à devenir une référence nord-américaine en matière de recyclage de terres rares, qui est l’une des voies à emprunter en cette ère de croissance technologique et de prise de conscience environnementale. Cette société dynamique a choisi de s’investir dans un domaine d’avenir pour l’économie québécoise, un domaine où le Québec possède les atouts requis pour performer », souligne Nathalie Roy, députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications.

« Nous sommes très reconnaissants envers le gouvernement du Québec pour son support et cette preuve de confiance. Avec ce financement par dette d’IQ et du MEI, nous complétons efficacement nos principales initiatives de financement du projet. Le gouvernement du Québec a un objectif très clair: faire du Québec un chef de file dans les matériaux critiques et se préparer pour l’électrification mondiale de demain. Le Québec est dans une situation très enviable avec son énergie propre et peu coûteuse, un atout majeur pour implanter le traitement et le recyclage des terres rares dans la province. Cela va de pair avec l’objectif à long terme de Géoméga d’établir une industrie de raffinage des terres rares propre et durable au Québec. Cette étape importante du financement de la construction de l’usine de recyclage des aimants de terres rares est une première étape cruciale dans la démonstration de notre technologie ISR à plus grande échelle et commerciale. Les flux de trésorerie générés par la mise en service de l’usine et la validation de notre technologie nous permettront d’avancer vers le traitement d’autres approvisionnements en terres rares, y compris les concentrés miniers de Montviel et d’autres projets miniers. La mise à l’échelle agressive des nouvelles technologies à l’échelle minière au cours des 10 dernières années a clairement démontré son inefficacité. La mise à échelle progressive de Géoméga grâce aux résidus industriels, c’est-à-dire aux aimants permanents, comblera un vide dans le marché des terres rares en établissant la première installation de recyclage de ce type en dehors de l’Asie tout en faisant du Canada l’un des rares pays producteurs de terres rares. » commente Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Géoméga.

La Société continuera de mettre à jour les actionnaires sur la progression de la construction de l’usine de démonstration.

Le programme ESSOR vise à appuyer, dans une perspective d’accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d’emplois et de développement durable, les projets d’investissement réalisés au Québec.

À propos de Géoméga (www.Geomega.ca)

Basé à Boucherville et à Saint-Bruno, Ressources Géoméga a développé la « technologie ISR » exclusive et respectueuse de l’environnement qui permet de recycler les éléments de terres rares provenant de l’industrie des aimants permanents avec comme objectif de produire quatre éléments de terres rares à forte demande et à fort prix (ÉTRFF – en particulier Nd, Pr, Tb, Dy).

La Société vise 2020 pour la production initiale à partir de sa première usine de démonstration destinée à l’approvisionnement d’ETRFF en Amérique du Nord et dans d’autres parties du monde.

Géoméga est également propriétaire du gisement de carbonatite de terres rares Montviel et détient plus de 16,8 millions d’actions, représentant environ 20% des actions émises et en circulation de Kintavar Exploration Inc. (KTR.V), une société d’exploration minière qui fait avancer le projet de cuivre stratiform de Mitchi au Québec.

À propos d’Innord Inc.

Innord est une filiale privée en propriété exclusive de Géoméga. La mission d’Innord est de développer et d’optimiser la technologie ISR exclusive pour l’extraction et la séparation des éléments de terres rares. Innord se concentre sur la mise à l’échelle de la technologie via le traitement des sources secondaires enrichies en terres rares (recyclage de produits en fin de vie et de rebus de fabrication), puis sur l’application de la technologie aux sources primaires provenant des opérations minières.

À propos d’Investissement Québec

Investissement Québec a pour mission de participer activement au développement économique du Québec en stimulant l’innovation dans les entreprises, l’entrepreneuriat ainsi que la croissance de l’investissement et des exportations dans toutes les régions du Québec. La Société offre aux entreprises et aux entrepreneurs des services d’accompagnement, notamment technologiques, ainsi que des solutions financières adaptées et des investissements. À travers sa division Investissement Québec International, la Société est responsable d’appuyer les entreprises en matière d’exportation et assure la conduite de la prospection des investissements étrangers.

Pour plus d’informations, contactez :

Kiril Mugerman
President and CEO
Géoméga
450-641-5119 ext.5653
kmugerman@Geomega.ca

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris la commercialisation des technologies mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque de la notice annuelle de la Société, pour l’exercice terminé le 31 mai 2019, y compris la disponibilité de matières premières provenant de tierces parties raisonnablement disponibles pour l’usine de démonstration, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.