ETR dans les médias

Pourquoi l’Asie a armé les terres rares, le soja et l’huile de palme en 2019

Pourquoi l’Asie a armé les terres rares, le soja et l’huile de palme en 2019

Published DECEMBER 28, 2019. By RURIKA IMAHASHI and CK TAN, Nikkei staff writers.

« En regardant en arrière sur 2019 », a déclaré Yoshikazu Watanabe, président de Tsukushi Shigen Consul, une société de conseil spécialisée dans les ressources, « il s’agissait d’armer des produits de base ».

Why Asia weaponized rare earths, soybeans and palm oil in 2019

TOKYO/SHANGHAI — As China and the U.S. exchanged trade war salvos in May, Chinese President Xi Jinping visited a rare-earth magnet factory in the southeastern province of Jiangxi. His message was clear: China, which accounts for nearly 90% of the world’s rare earths production, would have no compunction about taking the crucial elements hostage.

Selon Watanabe, la performance de Xi Kabuki est venue avec son gouvernement consolidant la production nationale des ressources qui vont dans tout, des smartphones aux véhicules électriques aux avions de ligne les plus modernes. En 2015, le gouvernement a commencé à intégrer les nombreux producteurs de terres rares du pays dans six entreprises publiques dominantes. « L’intégration est presque terminée cette année », a déclaré Watanabe, « ce qui signifie qu’il est devenu beaucoup plus facile pour le gouvernement d’armer la ressource naturelle ».

Trump a noté la menace implicite et s’est tourné vers l’Australie, le deuxième plus grand fournisseur de terres rares. Cette année, les deux pays ont convenu de travailler ensemble pour financer des projets liés aux minéraux critiques comme les terres rares.