Nouvelles

IMI-300x114

Montréal, le 13 mai 2014 – Ressources Géoméga Inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX‑V : GMA) est heureuse d’annoncer la conclusion positive d’un essai de référence confirmant la séparation physique d’éléments de terres rares (« ETR ») d’un concentré commercial mixte (« Concentré ETR »). Le procédé de séparation physique de GéoMégA a le potentiel de réduire le capital nécessaire à la construction d’usines de séparation comparativement aux techniques conventionnelles (c.à.d. précipitation fractionnée, échange d’ions et extraction par solvant), d’optimiser la récupération des ETR et d’atténuer les impacts environnementaux.

 

Le Concentré ETR a été acheté sur le marché libre pour établir une référence sur le procédé de séparation physique de la Société. Le tableau ci-dessous démontre la distribution des éléments du Concentré ETR comparé au concentré d’ETR de Montviel produit par SGS Minerals Services à Lakefield (Ontario) en octobre 2013.

  Éléments Concentré ETR concentré Montviel
Impuretés Fe 0,01 % 0,22 %
Ba 0,01 % 0,05 %
Ca 0,14 % 3,99 %
Mg 0,01 % 0,06 %
Mn 0,01 % < 0,01 %
Al 0,12 % 0,06 %
Sr 0,07 % < 0,01 %
U 0,01 % < 0,01 %
Th < 0,01 % < 0,01 %
Éléments de terres rares Sc 0,01 % 0,01 %
Y 0,05 % 0,20 %
La 25,82 % 25,58 %
Ce 49,78 % 47,93 %
Pr 5,83 % 4,71 %
Nd 16,22 % 14,50 %
Sm 1,23 % 1,61 %
Eu 0,18 % 0,30 %
Gd 0,37 % 0,56 %
Tb 0,04 % 0,04 %
Dy 0,05 % 0,12 %
Ho, Er, Tm, Yb 0,03 % 0,04 %

L’objectif de cet essai était d’adresser la complexité d’un concentré commercial, incluant le comportement des impuretés et de fixer une référence pour les prochains développements. La Société utilisera le même Concentré ETR pour les essaies d’optimisation jusqu’à ce que les paramètres initiaux de mise à l’échelle soit fixés. Subséquemment, les essais seront effectués avec le plus récent concentré d’ETR de Montviel.

 

Les résultats reflètent une séparation en une seule étape sans aucun prétraitement sur le Concentré ETR.

  • L’essai a été effectué en une seule étape utilisant un équipement prototype à l’échelle laboratoire;
  • La concentration du Concentré ETR est approximativement de 1 g/L.

 

Les graphiques (CLIQUER ICI) mettent en évidenceles résultats suivants :

  • Séparation simultanée des ETR et des impuretés;
  • Séparation des ETR lourdes et des impuretés atteint en une seule étape dans les conditions actuelles;
  • Le cérium représente la moitié de la concentration.

 

« Les résultats démontrent une excellente séparation simultanée après une seule étape et sans recirculation. Le nombre d’étapes requises pour purifier toutes les ETR seraient significativement en-dessous des centaines d’étapes actuellement requises avec l’extraction par solvant. Les efforts se concentreront maintenant à l’augmentation de la concentration dans les essaies d’optimisation débutant en juin, et qui devraient prendre jusqu’à 6 mois. Les améliorations matérielles seront divulguées durant le processus. » commente Simon Britt, président et chef de la direction de GéoMégA.

 

Plus-value de la séparation des ETR

Le prix de vente d’un concentré d’ETR dépend largement de la répartition des ETR et de la nature des impuretés. Cependant, un concentré avec une excellente distribution d’ETR n’est pas adéquat pour la chaîne de transformation puisque les traitements subséquents des éléments ou des alliages nécessitent des ETR individuels à haute pureté. Par conséquent, la valeur des ETR dans un concentré mixte est significativement moindre que celle des ETR à l’état pur (soit entre 25% à 100%). La différence de la valeur marchande entre la forme mixte et la forme raffinée d’un ETR individuel est affectée par le risque d’approvisionnement, la pureté nécessaire aux produits finis et les coûts de séparation. Conséquemment, l’accès à une usine de séparation des ETR donne un immense avantage à un producteur d’ETR.

 

CNRC installations de recherche à Boucherville

Tous les essais ont été effectués en Allemagne, par le partenaire de développement de la Société. La Société a effectué toutes les analyses au laboratoire du Conseil National de recherches Canada (CNRC) à Boucherville, Québec. Chaque échantillon a été analysé par spectrométrie avec un appareil ICP-OES.

 

Dr. Pouya Hajiani, ingénieur de procédé,a supervisé et approuvé les informations techniques de ce communiqué de presse.

 

À propos de GéoMégA (www.geomega.ca)

GéoMégA, qui détient 100 % du projet d’éléments de terres rares/niobium Montviel, est une société d’exploration minière québécoise dont l’objectif est la découverte et le développement durable de gisements économiques de métaux tels que les éléments de terres rares, le niobium et le graphite au Québec. GéoMégA s’engage à respecter les normes de l’industrie minière canadienne et se distinguer par son ingénierie innovante, l’engagement des parties prenantes et son dévouement à la transformation locale.

 

Actuellement, GéoMégA a 48 849 883 actions ordinaires en circulation.

 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

 

Pour plus d’informations, contactez :
Simon Britt

Président et chef de la direction
GéoMégA
450‑465‑0099
info@ressourcesgeomega.ca

 

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la Société et comportent un nombre de risques et d’incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la Société auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l’accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l’échec des travaux d’exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l’environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La Société se décharge expressément de l’obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si les lois sur les valeurs mobilières l’exigent.

Categories

Archives