Nouvelles

GéoMégA acquiert tous les droits du procédé de séparation physique de Terres Rares d’Equapolar Consultants Ltd.

Communiqué de presse
Pour distribution immédiate

Montréal, le 21 janvier 2013 – Ressources Géoméga Inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX‑V : GMA) annonce la conclusion d’une entente de cession de technologie (« l’Entente ») avec Equapolar Consultants Ltd. (« Equapolar ») selon laquelle GéoMégA fera l’acquisition de la totalité des droits, titres et intérêts d’Equapolar dans et au procédé de séparation physique des terres rares (la « Technologie Pearse ») en échange d’actions ordinaires de la Société (« Actions Ordinaires ») et droits de licence. Cette nouvelle approche est susceptible de réduire considérablement les coûts d’opération et d’infrastructure par rapport à la technologie de séparation chimique utilisée dans l’industrie des Terres Rares.

M. Gary H.K. Pearse (consultant en métallurgie de la Société), qui est intervenu dans l’Entente, a été impliqué dans le développement du schéma des procédés de Montviel et détenait la désignation de Personne Qualifiée. La Technologie Pearse est en développement à l’École Polytechnique de Montréal depuis novembre 2011. L’équipe d’ingénieurs physiciens novateurs de Polytechnique a explicitement démontré la faisabilité de la Technologie Pearse avec la construction et l’essai d’un prototype plus tôt en 2012. Les revendications de la Technologie Pearse sont considérées comme nouvelles au niveau international et GéoMégA dépose des brevets dans plusieurs pays.

« Des essaies de séparation sur le concentré de terres rares de Montviel en utilisant la Technologie Pearse débuteront en février. Les résultats nous diront dans quelle mesure il nous faut encore aller avant de confirmer la séparation physique des terres rares. » commente Simon Britt, chef de la direction de GéoMégA.

Aux termes de l’Entente, Equapolar accepte de recevoir de GéoMégA et GéoMégA s’engage à fournir à Equapolar ce qui suit en échange de tous les droits, titres et intérêts dans et à la Technologie Pearse :

  • 50 000 Actions Ordinaires à la signature de l’entente ;
  • 150 000 Actions Ordinaires au plus tard cinq jours ouvrables après la date à laquelle un brevet est d’abord délivré par un office de brevets au Canada et une juridiction internationale clé qui incarne ou comprend une partie de la Technologie Pearse ;
  • 800 000 Actions Ordinaires au plus tard cinq jours ouvrables suivant la démonstration de séparation, dans une usine pilote à l’aide de la Technologie Pearse, de composés d’éléments de terres rares suivants provenant du concentré de terres rares de Montviel : néodyme (Nd), dysprosium (Dy), europium (Eu), praséodyme (Pr) et Gadolinium (Gd) ;
  • 20 % des redevances nettes éventuelles reçues par GéoMégA pour l’utilisation de la Technologie Pearse advenant l’octroi d’une licence par GéoMégA à une tierce partie, jusqu’à la date où tous les brevets décrits dans l’Entente ont expiré.

La réalisation des transactions prévues dans l’Entente est sujette à l’approbation de la Bourse de croissance TSX.

À propos du gisement de Terres Rares/Niobium Montviel
Le projet Montviel bénéficie d’un accès permanent, d’infrastructure publique et d’une main-d’œuvre disponible dans les environs immédiats. L’Étude préliminaire économique est en cours avec G Services Miniers Inc. Il est planifié que l’alimentation énergétique du projet sera pourvue par une ligne électrique de puissance moyenne qui sera reliée au réseau de distribution d’Hydro-Québec.

À propos de GéoMégA (ressourcesgeomega.ca)
GéoMégA, qui détient 100 % du projet de Terres rares/Niobium Montviel, est une société d’exploration minière québécoise dont l’objectif est la découverte de gisements économiques de métaux mineurs tels que les Terres Rares, le Niobium et le Graphite au Québec. GéoMégA s’engage à respecter les normes de l’industrie minière canadienne et se distinguer par son expertise, son savoir-faire et son respect des communautés locales et de l’environnement.

Actuellement, GéoMégA a 34 690 113 actions ordinaires en circulation.

/s/ « Simon Britt »
Simon Britt
Chef de la direction

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Pour plus d’informations, contactez :
Simon Britt
Chef de la direction
GéoMégA
450‑465‑0099
info@ressourcesgeomega.ca

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la société et comportent un nombre de risques et d’incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la société auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l’accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l’échec des travaux d’exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l’environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La société se décharge expressément de l’obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si les lois sur les valeurs mobilières l’exigent.

Categories

Archives