Nouvelles

AGM Geomega

Faits saillants du communiqué:

  • Conclusion positive sur la nouveauté, l’activité inventive et l’application industrielle du procédé de séparation par l’Office de la propriété intellectuelle du Canada
  • 23 revendications sur 25 considérées brevetables
  • Dernière série d’essais métallurgiques pour l’étude économique préliminaire en cours
  • Nouvelle découverte aurifère sur Anik

 
Montréal, le 10 septembre 2014 – Ressources Géoméga Inc. (« GéoMégA » ou la « Société») (TSX V: GMA) est heureuse d’annoncer une mise à jour corporative en vue de l’assemblée annuelle qui aura lieu mercredi le 17 septembre 2014 à 10h00 à Montréal, Québec.
Date: mercredi le 17 septembre 2014
Heure: 10h00 am
Lieu: Lavery, de Billy, L.L.P
1 Place Ville-Marie, suite 4000
Montréal, Québec
 

  1. Procédé de séparation de GéoMégA
    1. Demande internationale PCT
    2. Le 22 août 2014, la Société a reçu le rapport de recherche international («ISR») ainsi qu’une opinion écrite («WO») de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada relativement aux vingt- cinq (25) revendications contenues dans la demande international PCT ayant comme titre a system and method for separati`on and purification of dissolved rare earth/precious metals elements/compounds (le « procédé de séparation »).

      L’ISR et WO concluent positivement sur la nouveauté, l’activité inventive et l’application industrielle du procédé de séparation et vingt-trois (23) revendications sont considérées brevetables. La Société va de l’avant avec des demandes nationales dans plusieurs juridictions clés. La révision et l’acceptation de chacune des juridictions respectives pourrait requérir jusqu’à un (1) an.
       

    3. Essais d’optimisation et développement du prototype
    4. Suite aux résultats de séparation sur banc d’essai divulgués par communiqués de presse en janvier, février et mai 2014, la Société continue d’optimiser et de développer son procédé de séparation à ses installations de Boucherville (Québec). La majorité des travaux effectués au cours des derniers mois ont servi à développer une étape de pré-traitement avant la séparation afin de retirer le cérium, abondant et de moindre valeur, du concentré mixte de terres rares. La suppression efficace du cérium devrait se traduire par des bénéfices multiples à l’étape de la séparation. Les essais de séparation reprendront une fois les résultats concluants obtenus.
      Actuellement, plusieurs alternatives de financement et de partenariats sont évaluées pour les besoins du prototype.

  2. Montviel (Terres rares, Nb)
    1. Étude économique préliminaire (« EEP »)
    2. [table id=2 /]

      Au cours de la dernière année, le schéma des procédés de Montviel s’est grandement simplifié. La totalité de l’acide nécessaire pour l’hydrométallurgie a été retirée de la route avec l’insertion d’une unité de régénération d’acide en circuit fermé. De plus, deux (2) ajustements physiques à l’étape de la bénéficiation ont diminué significativement la masse de minerai se déplaçant à l’hydrométallurgie.
       
      Une dernière série d’essais métallurgiques est actuellement en cours pour valider les récupérations des terres rares et du niobium et pour optimiser le bilan énergétique. Ces résultats vont déverrouiller tous les champs de travail en cours. L’EEP sera basée sur la vente d’un concentré de terres rares mixte avec le procédé de séparation divulgué comme une opportunité.
       
      « Un concentré de terres rares mixte n’est pas notre ligne d’arrivée mais nous ne dérogeons pas de notre décision initiale de produire une étude économique préliminaire de qualité. Les travaux métallurgiques supplémentaires pour retirer les livraisons quotidiennes de tonnes d’acides paieront des dividendes en acceptabilité sociale plus tard. » commente Simon Britt, Président et chef de la direction de GéoMégA.
       

    3. Mise à jour de l’estimation des ressources 43-101
    4. La mise à jour de l’estimation des ressources 43-101 est liée à l’EEP par lequel la teneur de coupure reflète les coûts d’exploitation de l’EEP. Une fois les résultats des essais métallurgiques finaux connus, le bilan énergétique sera complété et les coûts d’exploitation estimés.

      La mise à jour de la ressource tiendra compte des 26 000 mètres de forage à diamants supplémentaires qui ont défini la zone enrichie (à l’intérieur de la zone noyau) et la zone à terres rares lourdes (sud de la zone noyau) et reflétera un scénario d’exploitation sous-terrain (accès par rampe).

  3. Anik (Au)

    L’équipe géologique a débuté en juin 2014 avec un budget accréditif de 340 000 $ et des attentes élevées. L’affleurement de découverte aurifère et l’identification subséquente d’affleurements et blocs angulaires minéralisé dans les jours suivant la découverte sont d’excellents signes de départ.

    Alain Cayer, vice-président exploration de GéoMégA donnera un compte rendu de la propriété Anik lors de l’assemblée annuelle.

     

    À propos de GéoMégA (www.geomega.ca)

    GéoMégA est une société d’exploration minière québécoise dont l’objectif est la découverte et le développement durable de gisements économiques de métaux au Québec. GéoMégA s’engage à respecter les normes de l’industrie minière canadienne et se distinguer par son ingénierie innovante, l’engagement des parties prenantes et son dévouement à la transformation locale.

     

    Actuellement, GéoMégA a 50 401 283 actions ordinaires en circulation.

    La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

     

    Pour plus d’informations, contactez :
    Simon Britt
    Président et chef de la direction
    GéoMégA
    450‑465‑0099
    info@ressourcesgeomega.ca

     

    Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

    Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la Société et comportent un nombre de risques et d’incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la Société auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l’accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l’échec des travaux d’exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l’environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La Société se décharge expressément de l’obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si les lois sur les valeurs mobilières l’exigent.

     

    • Cliquer ici pour la version PDF

Categories

Archives