Nouvelles

Geomega_Innord

Faits saillants du communiqué:

  • Deux des prototypes mis au point par la Société et sa filiale Innord séparent simultanément trois ETR (La, Eu, Yb)
  • Réduction significative des coûts (un dixième de ceux de 2014) et de la taille.
  • 18 fois plus d’ETR par unité de volume

 

Montréal, le 21 juin, 2016 – Ressources Géoméga inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX‑V : GMA) a le plaisir d’annoncer qu’Innord, une filiale privée contrôlée par Géoméga, a complété avec succès la séparation d’un mélange synthétique de trois éléments de terres rares (« ETR ») en utilisant son prototype initial dans son laboratoires de Boucherville. Innord a maintenant deux prototypes d’électrophorèse fonctionnels et tout le savoir-faire acquis à l’interne.

 

Les tests de séparation réussis ont été faits avec le lanthane (La), l’europium (Eu) et l’ytterbium (Yb). En travaillant avec ces trois éléments, nous avons été en mesure de valider et de comparer nos résultats à ceux obtenus en 2014, alors que nos tests initiaux à l’époque avaient été faits en collaboration avec FFE Service GmbH (Allemagne) sur ces mêmes trois éléments (voir communiqué de presse du 15 janvier, 2014).

 

Deux des principaux objectifs établis dans la phase actuelle du développement, soit de maximiser la capacité de débit et de minimiser le coût, ont été atteints avec succès à ce jour. Les deux prototypes montrent une réduction significative de l’empreinte avec une taille plus petite que celui utilisé en 2014. Plus encore, les tests effectués jusqu’à maintenant, se font dans un liquide qui contient 18 fois plus d’ETR par unité de volume. Nous travaillons de façon continue afin d’augmenter d’avantage la concentration des terres rares. La réduction des coûts est tout aussi apparente. Chaque prototype coûte environ dix fois moins que celui utilisé en 2014. Également, la consommation d’énergie du système par kg d’ETR a été réduite de manière significative au cours des derniers tests d’optimisation. Comme les précédents tests, la séparation des divers éléments se produit simultanément, ce qui reste l’un des principaux avantages de la technologie de séparation par électrophorèse d’Innord.

 

« Notre prototype initial est de conception flexible, ce qui nous permet d’ajuster les différents paramètres requis pour la séparation par électrophorèse. Avoir un tel dispositif à l’interne est un avantage considérable car il nous permet d’ajuster rapidement une multitude de conditions afin de mieux comprendre et d’améliorer la séparation des terres rares par électrophorèse. Alors que nous progressons, les tests se poursuivront sur d’autres concentrés synthétiques, commerciaux et de sources secondaires, et sur la production d’oxydes d’ETR de haute pureté. Notre objectif est d’améliorer la technologie en utilisant notre prototype actuel pour ensuite utiliser ces connaissances afin de construire une unité plus grande qui sera en mesure de traiter un plus grand volume d’ETR. », commente le Dr Pouya Hajiani, chef de la technologie de GéoMégA.

 

« La réduction des coûts et la miniaturisation combinées à une augmentation de la concentration est de bon augure pour l’approche modulaire de notre compagnie. Ce qui, nous l’espérons, permettra une augmentation progressive de la capacité de traitement, tout en minimisant le risque lié au capital. Avec le prototype initial maintenant opérationnel et beaucoup de tests sur la modélisation et la construction d’un prototype plus grand à venir, nous entrons dans une période excitante de notre phase 1A. Nous souhaitons terminer ces travaux au 4e trimestre de 2016. Nous croyons que notre approche modulaire donne à notre Société toute la souplesse voulue peu importe le contexte du marché.  En effet, une technologie qui ne dépend pas d’une seule source (pouvant traiter des sources primaires lourdes ou légères ou des sources secondaires), offre une bonne opportunité de pénétrer progressivement le marché. Et ce, tout en faisant progresser notre projet Montviel en se positionnant favorablement pour la construction d’une mine de terres rares au Québec lorsque les marchés seront favorables. », commente Kiril Mugerman, président et chef de la direction de GéoMégA.

 

Tous les tests et les analyses ont été effectués au laboratoire de Innord dans les installations du Conseil national de recherches Canada à Boucherville, Canada. Les analyses sur chaque échantillon ont été effectuées en utilisant un spectromètre ICP-EOS.

 

Dr. Pouya Hajiani, inventeur du procédé et CTO de GéoMégA a supervisé et approuvé les renseignements techniques de ce communiqué de presse.

 

À propos de Innord inc.

Innord est une filiale privée de GéoMégA (voir communiqué de presse publié le 2 mars 2015) détenue par GéoMégA à 96.1%. Le but d’Innord est de développer et d’optimiser le procédé exclusif de séparation d’ETR basé sur l’électrophorèse dont elle détient tous les droits. L’électrophorèse est la migration des espèces chargées (ions, protéines, particules) dans une solution en présence d’un champ électrique. Innord a déposé des demandes de brevet au Canada et aux États-Unis pour protéger ses droits sur son procédé de séparation novateur et cherche à en déposer dans d’autres juridictions.

 

À propos de GéoMégA (www.geomega.ca)

GéoMégA est une société d’exploration minière québécoise dont l’objectif est la découverte et le développement durable de gisements économiques de métaux au Québec. GéoMégA s’engage à respecter les normes de l’industrie minière canadienne et se distinguer par son ingénierie innovante, l’engagement des parties prenantes et son dévouement à la transformation locale.

 

Actuellement, GéoMégA a 77 433 712 actions ordinaires en circulation.

 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Pour plus d’informations, contactez:

Kiril Mugerman
Président et Chef de la direction
Ressources Géoméga Inc.
450-641-5119 ext. 5653
kmugerman@geomega.ca

 

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la Société et comportent un nombre de risques et d’incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la Société auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l’accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l’échec des travaux d’exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l’environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La Société se décharge expressément de l’obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si la législation en valeurs mobilières l’exige.

 

Categories

Archives