Media Coverage

De gauche à droite , M. Bédard , M. Poirier , Mme Ménard , M. Blanchette , M. Mugerman , le Dr Hajiani .

Veuillez trouver ci-apres les liens vers les communiqués de presse de GéoMégA, Plan Nord, SDBJ et ARBJ:

GéoMégA

Plan Nord

SDBJ/ARBJ.

 

Également ci-après, quelques photos et citations des différents intervenants de la conférence de presse qui a eu lieu le 3 Mars , 2016 au centre CNRC Boucherville :

Minister of Mines, M. Luc Blanchette.

Ministre délégué aux Mines, M. Luc Blanchette:

“S’il y a un domaine dans le secteur minier qui demeure encore méconnu du grand public, c’est celui des terres rares, un ensemble de 17 éléments qui malgré leur nom, sont relativement abondants dans la croute terrestre, mais rarement dans des concentrations pouvant être exploitées de façon rentable.

Les terres rares sont des ressources stratégiques très demandées en raison de leurs nombreuses utilisations.

Nous sommes entourés de technologies qui utilisent les terres rares sans même nous en rendre compte. On les retrouve dans des appareils électroniques comme les téléphones cellulaires ainsi que dans les nouvelles technologies vertes…”

“Alors que l’utilisation de ces technologies ne cesse de croître, la demande pour les éléments de terres rares devrait continuer d’augmenter au cours des prochaines années.”

“Il s’agit d’une filière d’avenir que le gouvernement du Québec souhaite mettre en valeur au même titre que ses autres ressources minières.”

“GéoMégA, bien conscient des enjeux liés à la séparation, s’est doté d’une filiale, Innord, dont le mandat est de développer une nouvelle approche pour la séparation des éléments de terres rares.”

“Il est clair que le développement d’un tel procédé par une équipe québécoise serait un atout de taille dans le développement de notre secteur minier.

Favoriser le développement futur des gisement de terres rares au Québec et éventuellement l’implantation d’une filière associée à la haute technologie repose sur notre capacité de séparer les éléments selon un processus économique et respectueux de l’environnement.

Le projet que nous soutenons a le potentiel de créer une véritable révolution dans ce domaine.”

“Le Québec possède déjà la production minérale la plus diversifiée au Canada et nous cherchons des moyens de nous diversifier davantage. C’est en étant diversifié que nous pouvons être plus résilients face aux aléas des cycles miniers. Le développement d’une filière des terres rares, à laquelle le projet de Géoméga contribue, favorise certainement cette diversification.

Ce projet répond à ces objectifs et pourrait, à terme, créer une importante innovation technologique qui favoriserait l’exploitation de nos terres rares et le développement d’une filière au Québec.

L’annonce d’aujourd’hui est un de nos premiers pas dans un secteur d’avenir qui aura des retombées positives pour notre secteur minier et notre économie.”

 

Deputee de la Porte, Mme. Nicole Ménard speaking at the press conference.

Deputée de Laporte, Mme. Nicole Ménard:

“L’aide financière gouvernementale offerte par les différents programmes représente un levier important pour appuyer des initiatives d’entreprises, en matière d’innovation dans des domaines tels que la transformation des ressources naturelles au Québec.

Le développement d’une nouvelle technique de séparation des éléments de terres rares par des spécialistes, tel que vous êtes, serait un avancé majeur dans le développement d’une filière québécoise dans ce domaine.”

 

Président du conseil d'administration of SDBJ, Gaston Bédard.

Président du conseil d’administration de la SDBJ, Gaston Bédard:

“Nous sommes fiers de faire partie du regroupement de partenaires financiers qui se joignent à INNORD pour le développement de ce procédé tout à fait innovateur et qui permettra de séparer des éléments de terres rares de façon plus efficace et surtout plus écologique.

À terme, ce développement technologique pourra aussi permettre la mise en valeur d’un important gisement d’éléments de terres rares localisé sur le territoire de la Baie-James.”

 

Mayor of Lebel-sur-Quevillon and President of the ARBJ, Alain Poirier.

Maire de  Lebel-sur-Quevillon et président de l’ARBJ, Alain Poirier:

“L’ARBJ est fière de soutenir financièrement ce projet innovant qui s’inscrit dans notre démarche de protéger le territoire par un procédé technologique qui s’annonce beaucoup plus respectueux de l’environnement que les procédés connus actuellement dans le monde.

Ce projet s’inscrit aussi dans notre démarche de développement régional qui, nous n’en doutons pas, sera réalisé a moyen terme dans le secteur de lebel-sur-Quévillon.”

 

Img_2972

Kiril Mugerman, président et CEO, et Dr. Pouya Hajiani, CTO, de GéoMégA et Innord.

“Nous croyons que notre technologie sera la pièce manquant pour lancer l’industrie des terres rares en Québec et au Canada.

Aujourd’hui, avec le soutien de la Société du Plan Nord, la Société de développement de la Baie-James et l’Administration régionale Baie-James, nous avons franchi un pas de plus vers la réalisation de cet objectif. Les fonds reçus seront utilisés pour le développement d’un prototype à fin de démontrer l’agrandissement d’échelle et l’application industriel.”

 

De gauche à droite , M. Bédard , M. Poirier , Mme Ménard , M. Blanchette , M. Mugerman , le Dr Hajiani .

De gauche à droite , M. Bédard , M. Poirier , Mme Ménard , M. Blanchette , M. Mugerman , le Dr Hajiani .

 

Categories

Archives