Nouvelles

Innord_2-300x243

Montréal, le 2 mars 2015 – Ressources Géoméga Inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX‑V : GMA) annonce la création de Innord inc., une filiale privée détenue à part entière, et le transfert subséquent de ses droits de séparation et de ses équipements de laboratoire. Toutes les initiatives actuelles et futures en recherche et développement de la Société passeront désormais par Innord Inc., en débutant avec la mise à l’échelle de son procédé exclusif de séparation physique.

 

« Le but de Innord inc., le bras innovation de GéoMégA, est d’optimiser la valeur du procédé de séparation en facilitant son développement grâce à des investissements directs de partenaires financiers clés. » commente Simon Britt, président et chef de la direction de GéoMégA.

 

Réacteur sur mesure rodé et opérationnel

Faisant suite au communiqué du 14 janvier 2015, la Société a complété l’installation et le rodage de son réacteur sur mesure. Le traitement en lot (jusqu’à 1 kg) avec du minerai de Montviel a débuté. Le concentré d’éléments de terres rares (ETR) produit selon le schéma des procédés de Montviel solidifiera les taux de récupération des ETR et fournira des quantités suffisantes pour les essais de séparation et certifier la qualité.

 

À propos du procédé de séparation physique de GéoMégA

Basé sur la technologie d’électrophorèse à circulation libre, le procédé de séparation physique de GéoMégA a le potentiel de réduire considérablement le capital nécessaire à la construction d’usines de séparation comparativement à celles aux techniques conventionnelles (c.à.d. précipitation fractionnée, échange d’ions et extraction par solvant), d’optimiser la récupération des ETR et d’améliorer la performance environnementale des opérations. L’électrophorèse est la migration des espèces chargées (ions, protéines, particules) dans une solution en présence d’un champ électrique.

 

À propos du projet d’éléments de terres rares Montviel (détenu à 100%)

Montviel, situé à environ 100 km au nord de Lebel-sur-Quévillon, au Québec, bénéficie d’un accès permanent, d’infrastructures publiques et d’une main-d’œuvre expérimentée dans ses environs immédiats. L’estimation initiale des ressources conforme au Règlement 43-101 a été publiée en septembre 2011 et totalisait (scénario de base) des ressources indiquées de 445 958 tonnes d’oxyde de néodyme et des ressources inférées de 160 347 tonnes d’oxyde de néodyme.

 

À propos de GéoMégA (www.geomega.ca)

GéoMégA est une société d’exploration minière québécoise dont l’objectif est la découverte et le développement durable de gisements économiques de métaux au Québec. GéoMégA s’engage à respecter les normes de l’industrie minière canadienne et se distinguer par son ingénierie innovante, l’engagement des parties prenantes et son dévouement à la transformation locale.

 

Actuellement, GéoMégA a 56 989 560 actions ordinaires en circulation.

 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

 

Pour plus d’informations, contactez:

Simon Britt Kiril Mugerman
Président et chef de la direction Directeur du développement corporatif
GéoMégA GéoMégA
450-465-0099 450-465-0099 ext. 3
info@geomega.ca kmugerman@geomega.ca

 

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la Société et comportent un nombre de risques et d’incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la Société auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l’accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l’échec des travaux d’exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l’environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La Société se décharge expressément de l’obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si la législation en valeurs mobilières l’exige.

Categories

Archives