Nouvelles

IMI-300x114

Faits saillants du communiqué:

  • Le laboratoire du CNRC de GéoMégA à Boucherville, au Québec, presque entièrement autonome
  • Besoins énergétiques pour produire un concentré d’ETR depuis le minerai de Montviel inférieur à 55 MW
  • Production à l’échelle de banc d’essai de concentré d’ETR depuis le minerai de Montviel à court terme

 

Montréal, le 14 janvier 2015 – Ressources Géoméga Inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX‑V : GMA) annonce la réception d’un réacteur sur mesure (le « réacteur ») pour permettre la production à l’échelle de banc d’essai de concentré d’éléments de terres rares («ETR») depuis le minerai de Montviel à son laboratoire du CNRC à Boucherville, au Québec, et présente une mise à jour sur les développements métallurgiques et de séparation.

 

Réacteur sur mesure reçu au laboratoire du CNRC de GéoMégA

Le réacteur a une capacité de 1 kg par lot, augmente le débit actuel par un facteur de vingt (20) et réduit le temps de traitement requis par un facteur de cinq (5).

 

L’ajout du réacteur déverrouille une étape clé au stade de la bénéficiation (avant l’hydrométallurgie) qui permet la production à l’échelle de banc d’essai (grammes par jour) de concentré d’ETR depuis le minerai de Montviel au laboratoire du CNRC de la Société. La production commencera une fois l’insertion et le rodage du réacteur aux unités existantes terminés.

 

« Avec le réacteur nous sommes maintenant presque entièrement autonomes pour produire du concentré d’ETR depuis le minerai de Montviel en petites quantités à notre laboratoire du CNRC. Le concentré d’ETR produit solidifiera les taux de récupération des ETR et fournira des quantités suffisantes pour les essais de séparation et pour certifier la qualité.” commente Simon Britt, chef de la direction de GéoMégA.

Besoins énergétiques pour produire un concentré d’ETR du minerai de Montviel inférieur à 55 MW

L’étape finale de simplification du projet Montviel était de réduire les besoins énergétiques au stade de l’hydrométallurgie pour traiter le minerai dans un concentré d’ETR utilisant 60 MW de puissance tout en conservant les taux élevés de récupération d’ETR. Cela permet la construction d’une ligne électrique de faible capacité (poteaux de bois) à être connectée au réseau de distribution d’Hydro-Québec et se traduit par des économies significatives en temps et budget.

 

“Le seuil de 55 MW pour produire un concentré d’ETR est une réalisation majeure signée Dr. Hajiani et signale l’aboutissement réussi de deux (2) années de conception de processus hydrométallurgique et d’optimisation. L’effort est actuellement sur la bénéficiation du niobium avec la puissance de cinq (5) MW disponibles jusqu’à ce que nous terminions l’installation du réacteur. » commente Simon Britt, chef de la direction de GéoMégA.

 

Procédé de séparation physique propriétaire
La prochaine phase d’essais aura lieu au laboratoire du CNRC de GéoMégA avec le concentré d’ETR de Montviel produit selon le schéma des procédés de Montviel.

 

“Toutes les sources potentielles de financement non dilutives exigent que les développements futurs du procédé de séparation soient au Canada. Suite au début de la production de concentré d’ETR depuis le minerai de Montviel, notre laboratoire du CNRC sera exclusivement dédié à la séparation de concentré d’ETR divers. » ajoute Simon Britt, chef de la direction de GéoMégA.

À propos du Conseil national de recherches Canada (« CNRC »)

Le CNRC est la principale organisation de recherche et de technologie du gouvernement canadien. Les installations de recherche du CNRC à Boucherville encouragent la croissance et la compétitivité de l’industrie canadienne par le biais de recherche et développement dans les technologies de traitement des matériaux.

À propos de GéoMégA (www.geomega.ca)

GéoMégA est une société d’exploration minière québécoise dont l’objectif est la découverte et le développement durable de gisements économiques de métaux au Québec. GéoMégA s’engage à respecter les normes de l’industrie minière canadienne et se distinguer par son ingénierie innovante, l’engagement des parties prenantes et son dévouement à la transformation locale.

 

Actuellement, GéoMégA a 56 989 560 actions ordinaires émises et en circulation.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

 

Pour plus d’informations, contactez:
Simon Britt
Président et chef de la direction
GéoMégA
450‑465‑0099
info@ressourcesgeomega.ca

 

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la Société et comportent un nombre de risques et d’incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la Société auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l’accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l’échec des travaux d’exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l’environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La Société se décharge expressément de l’obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si les lois sur les valeurs mobilières l’exigent.

Categories

Archives