Nouvelles

ALAIn_PHASE_3

Faits saillants du communiqué :

– Zone à terres rares lourdes définie sur 150 m (est-ouest) par 130 m vertical et toujours ouverte

– Enrichissement en dysprosium de 400% par rapport à la zone noyau

– Forage #78 recoupe 384 ppm Dy2O3, 90 ppm Tb2O3, 242 ppm Eu2O3 et 4 667 ppm Nd2O3 sur 7,5 m

 

 

Montréal, le 21 janvier 2014 Ressources Géoméga Inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX‑V : GMA) est heureuse d’annoncer les premiers résultats de la Phase 3 de forage à diamants (« Phase 3 ») sur son projet d’éléments de terres rares (« ETR ») Montviel au Québec. La Phase 3, complété le 10 décembre 2013, a été effectué afin de définir les extensions de la zone à ETR lourdes de Montviel intersectée lors de la Phase 2 de forage.

 

« L’intersection vedette de 384 ppm oxyde de dysprosium et 4 667 ppm oxyde de néodyme sur 7,5 m contient un enrichissement exceptionnel en ETR lourdes pour des minéraux de fluoro-carbonates. Avec l’intersection du forage #78, la zone enrichie en ETR lourdes dessine actuellement une zone tabulaire de plus de 150 m (est-ouest) par 20 m (nord-sud) par 130 m vertical. La zone à ETR lourdes, localisée dans l’éponte sud de la zone noyau, est ouverte latéralement et en profondeur (CLIQUER ICI). » commente Alain Cayer, vice-président exploration de GéoMégA. Les faits saillants des résultats partiels du forage MVL-13-78 :

 

No.

Section/

Plongée/

Azimut

De

À

Longueur carotte(1)

OTRT(2)

Oxyde de Dysprosium

Oxyde de Néodyme

Oxyde d’Europium

Oxyde de Terbium

(m)

(m)

(m)

(%)

ppm

ppm

ppm

ppm

78

6+35W/

450/

1500

180

207,35

27,35

> 1,4%(3)

170

2 495

118

40

Inc. 183

190,5

7,50

> 2,28%(3)

384

4 667

242

90

Inc. 183

184,5

1,50

1,13%

830

1 662

230

172

1. Puissance réelle estimée à 75% de la longueur de carotte selon l’interprétation structurale de la zone à ETR lourdes.

2. Cérium, lanthane, néodyme, praséodyme sont les oxydes de terres rares (« OTRT ») les plus abondantes.

3. Des échantillons (Ce, Pr) ont excédé la limite de la méthode analytique et sont actuellement en réanalyse.

4. 0,1% = 1 kg/tonne ; 1 ppm = 1 gramme/tonne

 

La Phase 3 totalise 2 058 mètres sur 7 forages (incluant le MVL-13-78) qui ont été réalisé dans le but de définir les extensions de la zone en ETR lourdes enrichie en dysprosium. Les résultats complets et l’interprétation de la zone à ETR lourdes sont attendus d’ici la fin du mois.

 

Marché mondial des aimants permanents atteindra 22,9 milliard $US en 2018

Actuellement, les ETR les plus critiques sont le néodyme (Nd) et le dysprosium (Dy) dû à la demande grandissante des aimants permanents à hautes performances. Les projections de marché mondial révèlent un fort taux de croissance annualisé de 8,7% pour les 5 prochaines années et une valeur de 22,9 milliards $US en 2018 (13,9 milliard $US en 2012)[1].

 

Convention de technologie

Selon les termes de la convention de technologie datée le 30 septembre, 2013, la Société octroie 1 000 000 bons de souscription d’actions ordinaires (« Bons de souscription ») à Dr. Pouya Hajiani (« Hajiani ») en échange de tous les droits, titre et intérêt dans deux (2) brevets reliés à la technologie de séparation physique. Les Bons de souscription deviennent exerçables suivant la démonstration de la séparation à haute pureté (>99%), dans l’usine pilote utilisant le procédé de séparation, des ETR suivantes du concentré de Montviel : néodyme (Nd), dysprosium (Dy), europium (Eu) et praséodyme (Pr). Chaque Bons de souscription permet à Hajiani de souscrire à une action ordinaire au prix d’exercice de 0,15$ échéant le 1er juillet 2018.

 

La réalisation de la convention de technologie est sujette à l’approbation de la Bourse de Croissance TSX.

 

Divulgation norme canadienne 43-101

Alain Cayer, géologue, Msc., vice-président exploration, est la Personne Qualifiée selon le Règlement NI 43-101, a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

 

Toutes les analyses ont été effectuées par le laboratoire d’ALS Global à Vancouver. Chaque échantillon a subi une fusion au métaborate de lithium, suivi d’une analyse par spectrométrie d’émission atomique et complété par de la spectrométrie de masse. Une analyse plus spécifique par fluorescence X a été effectuée pour le niobium. Les contrôles de qualité comprennent l’insertion systématique de blancs, de doublons et de standards de terres rares.

 

Oxydes de Terres Rares Totales (OTRT) incluent: La2O3, Ce2O3, Pr2O3, Nd2O3, Sm2O3, Eu2O3, Gd2O3, Tb2O3, Dy2O3, Ho2O3, Er2O3, Tm2O3, Yb2O3, Lu2O3, et Y2O3.

 

Les ETR Lourdes sont : Eu, Gd, Tb, Dy, Ho, Er, Tm, Yb, Lu et Y.

 

À propos de GéoMégA (www.geomega.ca)

GéoMégA, qui détient 100 % du projet d’éléments de terres rares Montviel, est une société d’exploration minière québécoise dont l’objectif est la découverte et le développement durable de gisements économiques de métaux tels que les éléments de terres rares, le niobium et le graphite au Québec. GéoMégA s’engage à respecter les normes de l’industrie minière canadienne et se distinguer par son ingénierie innovante, l’engagement des parties prenantes et son dévouement à la transformation locale.

 

Actuellement, GéoMégA a 42 825 238 actions ordinaires en circulation.

 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

 

Pour plus d’informations, contactez ::

Simon Britt
President et CEO
GéoMégA
(450) 465-0099
info@ressourcesgeomega.ca

 

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs
 Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la Société et comportent un nombre de risques et d’incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la Société auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l’accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l’échec des travaux d’exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l’environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La Société se décharge expressément de l’obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si les lois sur les valeurs mobilières l’exigent.


[1] BCC Research, Permanent Magnets: Technologies and Global Markets.

Categories

Archives